Quand laver sa couette ?

En moyenne, nous passons 7 à 8 heures par jour sous la couette c’est pourquoi il est important de bien la choisir. Si beaucoup voient leurs lits comme un nid douillet, ils peuvent toutefois être un vrai nid à bactéries. Transpiration, peau morte, cheveux et acariens s’y installent avec nous. Malgré une aération quotidienne, notre linge de lit et notamment la couette peuvent être dangereux pour notre santé, surtout si nous sommes sujets à des allergies. Si l’on a tendance à changer fréquemment nos draps et nos housses d’oreillers, nous négligeons souvent la couette. La question se pose alors sur le moment de son nettoyage et sur la manière de le faire correctement.

A quel moment laver sa couette ?

Pourquoi est-il important de nettoyer sa couette ?

Pour bon nombre d’entre nous, laver une couette n’est pas une chose courante. D’abord parce que l’on croit qu’avec la housse de protection, celle-ci n’a pas besoin d’être nettoyée. Ensuite, d’un point de vue technique, nous redoutons son entrée en machine : va-t-elle supporter le lave-linge ? Gardera-t-elle son gonflant après le lavage ? Bref, de nombreux doutes qui nous poussent à ne pas nous en occuper comme on le ferait pour d’autres linges de lit (oreillers, draps, édredon,…). Pourtant, laver sa couette devrait être primordial. Bien qu’elle ne soit pas en contact direct avec notre peau grâce à la housse notamment, elle peut être porteuse de nombreux microbes et ce, malgré une hygiène corporelle impeccable.

Selon une étude menée par une entreprise de blanchissement britannique en 2016, 97% des sujets interrogés n’avaient pas lavé leurs couettes depuis leurs achats. Seuls 78% l’ont fait les douze derniers mois. Pourtant, un lavage annuel ne suffit pas. Les acariens qui sont responsables de 45% des allergies, aiment se nicher dans les milieux chauds et humides, à savoir les lits. De plus, ces petites bêtes se reproduisent à grande vitesse. Une femelle peut pondre près de 300 œufs par mois. En une année, leur nombre peut être ahurissant. Ajoutés à cela, nos transpirations, nos chutes de cheveux, nos peaux mortes, etc. En gros, nous pataugeons chaque soir avec nos saletés et quelques milliers de bactéries.

A quel fréquence laver sa couette ?

Pour les personnes sujettes à des réactions allergiques, il est préférable de laver la couette au moins tous les trois mois. Toutefois, laver une couette trop fréquemment pourrait la faire perdre sa tenue d’origine.

Habituellement, le nettoyage des couettes se fait lors des changements de saison, notamment durant les grands ménages d’été et d’hiver.  Toutefois, il n’y a pas de moment spécifique pour s’y atteler. Vous pouvez le faire à tout moment. Lors de chaque changement de house, il est important de vérifier l’état de la couette. En effet, taches de café, auréoles de transpiration et mauvaises odeurs sont des signes qui montrent qu’il faut impérativement laver la couette.

Pour ce qui est de la manière de laver la couette, le lavage à la main serait l’idéal. Mais cette technique nécessite une bonne dose d’énergie et beaucoup de courage. Pour ce qui est du lave-linge, vérifiez l’étiquette de la couette pour savoir si cela est possible.

Comment laver un oreiller en plumes ? 
Parce qu’ils accumulent la poussière et sont des nids à acariens, les oreillers et traversins doivent êtres entretenus pour une raison d’hygiène. Vous êtes allergique à la poussière et aux acariens, votre conjoint transpire beaucoup : un nettoyage deux fois par an est nécessaire.

Tags: